Les sites de fin de vie pour bovins

Les sites de fin de vie pour bovins

Les sites de fin de vie pour bovins, ou sites terminaux, se réfèrent aux installations où meurt le bétail qu’il y soit abattu ou condamné. Les exploitants des sites terminaux doivent identifier les carcasses du bétail s’y trouvant, conserver un registre des numéros d’identification des boucles approuvées des animaux qui y sont abattus, condamnés ou qui y meurent pour toute autre raison. Ils doivent aussi conserver un registre contenant suffisamment de renseignements permettant de retracer l’origine de la carcasse de tout bison, bovin ou mouton ne portant pas d’identifiant approuvé dans leurs installations et veiller à ce que les carcasses transportées depuis leur site soient identifiées par un identifiant approuvé; ils doivent en outre identifier ces carcasses avec un identifiant d’animal approuvé si l’animal n’en porte pas déjà un, ou si lesdites carcasses sont transportées hors site.

Les sites terminaux incluent :

  • Les abattoirs (stationnaires ou mobiles)
  • Les emballeurs
  • Les exploitants de bétail mort
  • Les usines d’équarrissage
  • Les laboratoires post-mortem

ÉTAPES :

  • Confirmez ou obtenez un numéro d’identification d’installation valide à partir d’un registre PID régional.
  • Connectez-vous à votre compte de la base de données du Système canadien d’identification et de traçabilité du bétail pour vous assurer que vos coordonnées d’urgence sont à jour et qu’un PID valide est saisi. Prenez 10 minutes pour vous familiariser avec la présentation du compte, les opérations et la navigation.
  • Affichez un PID valide et rendez-le accessible à l’industrie/au public.
  • Recueillez les formulaires de déplacement relatifs à toutes les livraisons de bétail.
  • Commencez à signaler volontairement la réception (arrivée) d’animaux avec le code PID du site source et l’heure du chargement.
  • Continuez à signaler les mises en retraite des animaux, conformément au Règlement sur la santé des animaux en vigueur.

Apprenez-en plus au sujet des exigences du Programme canadien d’identification et de traçabilité du bétail à l’égard des exploitants d’abattoirs, des usines d’équarrissage, des centres de collecte de carcasses et des laboratoires post- mortem

Abattoirs et emballeurs

Découvrez comment signaler des événements de retrait et d’élimination avec notre gamme complète d’instructions, de tutoriels vidéo et de modèles à l’intention de l’utilisateur de la base de données du CLTS.

Aperçu des exigences générales à l’égard des bovins, bisons, moutons sur les sites terminaux — Abattoirs et emballeurs : Programme d’identification et de traçabilité du bétail

  • Les bovins, les bisons et les moutons doivent porter une boucle approuvée lorsqu’ils arrivent sur votre site, à moins qu’ils n’aient été importés pour être abattus immédiatement.
  • Les exploitants d’abattoirs doivent pouvoir identifier les carcasses de bétail dans l’abattoir jusqu’à ce qu’une carcasse soit approuvée pour la consommation humaine ou condamnée.
  • Les exploitants d’abattoirs doivent conserver sur place une trace du numéro d’identification des boucles approuvées ou révoquées de tout animal abattu ou mort pour quelque raison que ce soit.
  • Les exploitants d’abattoirs doivent conserver un dossier contenant suffisamment d’informations pour retracer l’origine des carcasses des bovins, des bisons ou des moutons ne portant pas de boucle approuvée qui sont reçues et éliminées sur le site.
  • Les exploitants d’abattoirs doivent s’assurer que les carcasses des bovins, des bisons et des moutons qui sont transportées hors du site soient identifiées par une boucle approuvée; ils doivent aussi identifier ces carcasses avec une boucle approuvée si elles n’en portent pas déjà une.
  • Les exploitants d’abattoirs doivent déclarer le numéro d’identification figurant sur la boucle approuvée ou révoquée qui a été portée par l’animal dans la base de données du CLTS dans les 30 jours suivant sa mort ou son abattage.
  • Les exploitants d’abattoirs ne sont pas tenus de signaler les numéros d’identification figurant sur les boucles approuvées pour les moutons dans la base de données du CLTS.
  • Si un exploitant d’abattoir importe des bovins, des bisons et des moutons pour les abattre immédiatement, il n’est pas tenu d’identifier les animaux avec une boucle approuvée.
  • Les exploitants d’abattoirs, les usines d’équarrissage, les établissements de collecte de carcasses et les laboratoires post-mortem doivent conserver tous les dossiers relatifs aux bovins, aux bisons et aux moutons pendant deux ans.
Établissements de collecte de carcasses, usines d’équarrissage et laboratoires post-mortem

Aperçu des exigences générales relatives aux bovins, bisons, moutons sur les sites terminaux — Établissements de collecte de carcasses, usines d’équarrissage et laboratoires post-mortem : Programme d’identification et de traçabilité du bétail

  1. Les exploitants des établissements de collecte de carcasses, des usines d’équarrissage et des laboratoires post-mortem pour bovins, bisons et moutons peuvent retirer les boucles approuvées ou révoquées des carcasses au moment de leur élimination.
  2. Les exploitants doivent signaler dans les 30 jours suivant l’élimination de l’animal, le numéro d’identification figurant sur la boucle approuvée ou révoquée que portait l’animal dans la base de données du CLTS.
  3. Les carcasses des bisons, des bovins et des moutons transportées depuis n’importe quel site pour être éliminées à un autre endroit doivent porter une boucle approuvée avant d’être chargées dans le moyen de transport utilisé. Dans le cas où des bovins, des bisons, ou des moutons morts ne portent pas de boucle approuvée ou révoquée à leur arrivée, l’exploitant doit recueillir, archiver et signaler:3.1 le site d’origine où les carcasses ont été ramassées;3.2 le site de provenance où les carcasses ont été enlevées;

    3.3 la date à laquelle les carcasses ont été ramassées sur ce site; et

    3.4 le nom et l’adresse du propriétaire ou de la personne qui avait en sa possession, sous ses soins ou son contrôle, les carcasses lorsque ces dernières ont été enlevées dudit site.

  4. Les exploitants d’usines d’équarrissage, d’établissements de collecte de carcasses et de laboratoires post-mortem doivent conserver tous les dossiers relatifs aux bovins, aux bisons et aux moutons pendant deux ans.
Learn more

Apprenez-en plus au sujet des exigences générales relatives à l’identification et la traçabilité du bétail en vous rendant sur le site de l’Agence canadienne d’inspection des aliments.

Apprenez-en plus au sujet de l’identification et la traçabilité du bétail en vous rendant sur le site de l’Agence canadienne d’inspection des aliments.

Afficher la liste des identifiants d’animaux approuvés

Comment acheter des identifiants d’animaux approuvés

Formulaires du CLTS

Voir la Liste des lecteurs d’identification par radiofréquence approuvés par la CCIA

Programmes de rabais pour la traçabilité du bétail disponibles

Confirmez ou obtenez un numéro d’identification d’installation valide (PID) pour votre installation d’élevage auprès d’un registre PID régional.

Les modifications réglementaires proposées en matière de traçabilité du bétail indiquent que tous les sites d’élevage devront disposer d’un numéro PID valide pour enregistrer et signaler des événements de déplacement d’animal dans un proche avenir. Découvrez comment les premiers utilisateurs de l’industrie peuvent se préparer.

Apprenez comment soumettre des événements à signaler en utilisant notre gamme complète de instructions, de tutoriels vidéo et de modèles à l’intention de l’utilisateur de la base de données du CLTS.

Contactez-nous pour bénéficier gratuitement de soutien et de services individuels pour la traçabilité du bétail en composant le 1-877-909-2333 (sans frais), et par courriel à info@canadaid.ca.

Associations membres du conseil d’administration de la CCIA — Sites terminaux

Le Conseil des viandes du Canada