projet de recherche appliquée sur les systèmes d’identification par radiofréquence

Plan d’étude de marché

Ce projet de recherche de deux ans consistait à installer, à utiliser et à évaluer différents lecteurs d’identification par radiofréquence disponibles dans le commerce sur de multiples sites d’essai dans tout le Canada. Le large éventail de marchés a permis au CCIA d’implanter de nombreux systèmes provenant de différents fabricants tout en considérant de multiples tailles de marchés et dispositions physiques pour soutenir et valider les données collectées.

La traçabilité nécessite la capture et le transfert des données des balises d’identification par radiofréquence du bétail vers la base de données du Canadian Cattle Identification Agency (CCIA) par le biais de lecteurs électroniques au niveau de chaque site de mouvements. La technologie et les processus doivent répondre aux besoins des marchés aux enchères, sans empêcher le commerce ou soumettre le bétail à un stress supplémentaire.

Paramètres de recherche de la première phase

La première phase du projet comptait dix marchés aux enchères. Cette phase a été utilisée pour démontrer la faisabilité, en évaluant la capacité de la technologie existante à collecter et à transmettre les données des balises d’identification par radiofréquence vers la base de données du CCIA, le Canadian Livestock Tracking System (CLTS) de manière précise et fiable. La recherche a également évalué l’impact sur la vitesse des opérations commerciales, l’efficacité des processus et la précision de lecture.

Paramètres de recherche de la deuxième phase

Lors de la deuxième phase, trois stations d’achat/parcs d’assemblage ont été ajoutés aux dix marchés aux enchères ayant participé à la première phase. Le matériel d’identification par radiofréquence a été mis à jour au niveau de certains marchés afin d’évaluer la nouvelle technologie pour les systèmes à larges allées et le balayage par stylet. Les anciens systèmes ont été remplacés par la nouvelle technologie dans le but d’augmenter la précision de lecture. La deuxième phase a consisté à installer et à intégrer les modules logiciels reliés au logiciel d’entreprise de manière à tester les systèmes d’identification par radiofréquence entièrement intégrés.

Résultats du projet :

Évaluation des problèmes, de la performance et des avantages des systèmes d’identification par radiofréquence intégrés
Évaluation des coûts en capital et des coûts de fonctionnement
Définition des recommandations pour l’installation de systèmes d’identification par radiofréquence dans les stations d’achat et sur les marchés aux enchères

Paramètres de recherche de la Phase Deux B

Six marchés de vente aux enchères ont accepté de prolonger l'étude et de continuer à utiliser l'équipement matériel des première et deuxième phases. Au cours de la Phase Deux B, nous avons poursuivi notre évaluation du logiciel qui visait à recueillir et à communiquer les numéros d’étiquettes provenant du matériel RFID. Nous avons ainsi installé, sur des ordinateurs de bureau ou sur des ordinateurs portatifs, un logiciel qui fonctionnait indépendamment des systèmes d’entreprise et de gestion. L'étude avait pour but de déterminer si ce logiciel autonome qui ne nécessitait pas la numérisation par groupes individuels augmenterait la précision de lecture, réduirait les exigences de main-d’oeuvre, tout en recueillant et en communiquant les numéros d’étiquettes RFID de manière efficace.


La premiére phase de la recherche a été documentée dans un rapport initial publié au mois de juin 2010:
Premiére phase – rapport final
Premiére phase – synthèse
Premiére phase – principaux résultats

La deuxième phase de la recherche a été documentée dans un rapport au mois en juin 2011:
Deuxiéme phase – rapport final
Deuxiéme phase – synthèse
Deuxiéme phase – principaux résultats

Phase Deux-B recherché a été documentée dans un rapport en December 2011:
Phase Deux-B – rapport final
Phase Deux-B – synthèse
Phase Deux-B – principaux résultats

 

 
 
         
 
Le Canadian Cattle Identification Agency 2009
|
|